L’archéologie monastique et canoniale

Appel à communication

Archéologie et Histoire monastique et canoniale : chefs d’ordre et chefs de réseau
22-23 octobre 2021 / BFM de Limoges

En association avec la DRAC de Nouvelle-Aquitaine site de Limoges (Hélène Mousset, Conservatrice-adjointe), l’Université de Limoges (Anne Massoni, Professeure d’Histoire médiévale) et l’association Archéologie en Limousin qui publie la revue Travaux d’Archéologie Limousine (TAL), l’association CAHMER (Centre d’Archéologie et d’Histoire Médiévales des Etablissements Religieux, « Lieux et enjeux de pouvoir ») organise des journées d’étude sur un mode ternaire alternant les axes hospitalier, religieux et castral des lieux, enjeux de pouvoir et pôles structurants du territoire, thèmes qui orientent l’action scientifique de l’association.

Elles ont été inaugurées en octobre 2020 par le symposium sur l’archéologie hospitalière organisé par Bruno Tabuteau à la Médiathèque de la ville de Limoges (BFM). Il s’agissait de discuter du fait hospitalier, médiéval et moderne, dans sa globalité et d’inaugurer un axe de recherche fort et novateur au sein de l’association.

Les 22 et 23 octobre 2021 aura lieu le deuxième volet de ce cycle, consacré à l’histoire et à l’archéologie des abbayes chefs d’ordre à l’époque médiévale et moderne.

Si les grandes congrégations monastiques et canoniales ont fait l’objet de belles synthèses historiques, les données, souvent récentes, fournies par l’archéologie n’ont pas toujours été suffisamment mises en perspective avec celles issues des corpus documentaires. Par ailleurs, les différentes formes de vie religieuse ont longtemps été étudiées séparément.

Le but de ces rencontres serait de faire un bilan des travaux archéologiques anciens et récents concernant les grandes congrégations religieuses qui se constituent en Occident au Moyen Âge (Cîteaux, Cluny, Grandmont, Prémontré…) pour comprendre leur organisation, leur mode de fonctionnement et leur évolution (remaniements, reconstructions…) jusqu’au XVIIIe siècle. La confrontation des informations permettrait d’enrichir notre connaissance des différentes formes de vie religieuse régulière, de leur diffusion et structuration en réseaux et leur cohabitation. Cette première rencontre concernera avant tout les abbayes chefs d’ordre et de réseaux, ayant rassemblé autour d’elles un certain nombre de maisons, abbayes et prieurés, que ce soit par le biais de fondations ou par la réforme d’établissements plus anciens.

Si la genèse des grandes congrégations monastiques (Cluny, Cîteaux, Marmoutier…) vient d’abord à l’esprit, de grandes fédérations de chanoines réguliers se développent aussi à partir du XIe siècle (Saint-Ruf, Saint-Quentin de Beauvais, Saint-Jean-des-Vignes, Arrouaise, Saint-Victor, Prémontré…). Ce foisonnement et cette diversité de communautés religieuses, qui adoptent des règles
et des coutumes différentes, cachent de nombreux points communs (participation des seigneurs aux
fondations, fonctions, organisation spatiale…).

Si l’étude archéologique devra être privilégiée, le dialogue avec les autres disciplines (histoire,
histoire de l’art…) fera l’objet de toute l’attention de ces rencontres. Les communications concernant
les abbayes à la tête de congrégations (Cluny, Cîteaux, Marmoutier, Prémontré…) seront retenues de
préférence, sauf cas particulier. Une table ronde permettra, enfin, de synthétiser et de mettre en
perspective les différents apports de ces deux journées.

Cette manifestation scientifique aura lieu les 22 et 23 octobre 2021 à la BFM de Limoges,
auditorium Clancier. Les frais d’hébergement et les repas seront pris en charge par le CAHMER.
Merci d’envoyer vos propositions de communication (titre et résumé de quelques lignes) avant
le 30 avril 2021 à l’adresse suivante : juliecolaye@gmail.com.

Journée d’étude organisée par le CAHMER, avec la participation de la DRAC de Nouvelle-
Aquitaine, de l’Université de Limoges et de l’association Archéologie en Limousin.

Comité d’organisation

Julie Colaye et Philippe Racinet (histoire et archéologie médiévales, Université de Picardie).